Se connecter  I  S’enregistrer NEWSLETTER
Livraison gratuite dès 300.- CHF d’achats
Plus de 400 références
Depuis 1929

La bouteille a été choisie et c’est à vous que revient l’honneur de goûter le vin ?
Vous trouverez ici quelques conseils pour mieux cerner les arômes et les qualités du vin.

 

 

 

REGARDER

Avant de découvrir votre vin à travers son goût et ses arômes, vous pouvez commencer la « dégustation » en admirant sa robe. Autrement dit, admirez sa couleur et sa texture. Pour cela, inclinez le verre légèrement afin de mieux observer.

L’ASPECT OU TEXTURE
– la brillance représente la faculté à renvoyer la lumière et s’observe sur le disque.Le vin peut être mat, terne, cristallin ou brillant.
– la limpidité s’observe à travers le liquide et peut être trouble, voilée ou limpide.

LA COULEUR
– L’intensité montre la richesse du vin en pigments colorants, elle dépend du type de vin et s’observe par dessus. Elle peut être pâle, soutenue, intense ou très intense.
– Les nuances qui se définissent par la teinte principale et les reflets sur le bord du disque. Elles dépendnt du type et de l’âge du vin.

SENTIR

Vous pouvez passer aux arômes et analyser le vin avec votre odorat. Pour vous mettre dans les meilleures conditions, chassez l’air de vos poumons, abaissez le nez sur le verre et inspirez doucement. On appelle cette étape « le premier nez ».
Faites ensuite un mouvement giratoire avec votre verre pour libérer davantage les arômes et faites à nouveau une analyse olfactive. Cette étape s’appelle tout naturellement le deuxième nez.

Les arômes primaires sont issus du cépages, les arômes secondaires dus à la fermentation et des arômes tertiaires dus au vieillissement.

Un vin peut contenir plus de 650 arômes, voici les principales familles.

GOÛTER

Vous pouvez désormais goûter le vin. Gardez la gorgée en bouche, laissez entrer un peu d’air en bouche pour faire remonter les arômes dans les fosses nasales. C’est ce que l’on appelle la rétro-olfaction.

Ensuite évaluez l’équilibre du vin, recrachez et concentrez-vous encore un peu pour juger de la persistance aromatique du vin en bouche ; c’est votre impression finale.